> Les cartes en relief du XIXeme siècle

Historique des cartes en relief

L'historique : Parallèlement à ma recherche de cartes en relief que je collectionne depuis 2000, j'ai tenté de rassembler toutes les informations possibles sur les auteurs et fabricants de cartes en relief et sur les cartes elles-mêmes. J'ai tout d'abord recherché des informations sur le web, puis étendu mes recherches à la bibliothèque nationale française et aux archives nationales. Pour ces raisons, j'ai accumulé plus d'informations sur les fabricants et la production française. J'espère ainsi que ce site me permettra d'entrer contact avec d'autres personnes intéressées par ce thème de recherche qui pourront compléter mes propres investigations, notamment pour d'autres pays: si vous connaissez des cartes en relief du XIXeme siècle non évoquées dans ce site, si vous avez des informations supplémentaires, si vous avez repéré une erreur ou si vous avez tout simplement une question à poser sur ce thème, prenez le temps de m'envoyer un message: c'est le but premier de ce site!

J'ai par ailleurs pour objectif un peu fou de faire sur ce site le bilan exhaustif des cartes en relief commercialisées et éditées au XIXeme siècle, j'enrichirai ma base de données au fur et à mesure de mes découvertes et de mes disponibilités!

 

> Bref historique général des cartes en relief

Les débuts allemands 1820-1840

Si on fabrique depuis longtemps des modèles de terrain ou de villes en relief, il faut attendre la première moitié du XIXeme siècle avant que l'on ne tente de reproduire ces modèles en plus grand nombre par des moyens mécanisés. Lors de l'exposition des produits de l'industrie française de 1806, M. Alleaume, résident à Paris, présenta des cartes géographiques en relief pouvant être reproduites par polytypage (Procédé pour multiplier une feuille écrite par des moyens qui appartiennent au genre de la gravure en taille douce ou de la typographie. Se dit aussi d'une reproduction, en fonte ou autre métal, des bois gravés et vignettes. Littré) Il est récompensé d'une mention honorable par le jury mais cette invention reste sans suites. On trouve en revanche les premières traces de commercialisation de cartes en relief en Allemagne (ou plutôt dans les états allemands) dans le début des années 1820. A Berlin, Karl Willhem KUMMER, fabricant de globes publie en 1822 "Beschreibung von erhaben gearbeiteten oder Relief-Erdkugeln und Landkarten aus feiner und unzerbrechlicher Papiermasse - Sur les globus et les cartes de relief, travaillées d'une masse fine et presque indéstructible" description de sa technique de fabrication de modèles en relief. Ce livre marque le début de la fabrication d'un nombre important de cartes en relief connaissant un grand succès, y compris à l'étranger. Ses cartes étaient fabriquées en collaboration avec d'autres géographes (dont notamment le célèbre Karl Ritter) en papier mâché et peintes à la main, les rendant relativement onéreuses mais plus accessibles que les modèles fabriqués entièrement à la main. Dans la lignée de Kummer, d'autres fabricants apparaissent en Allemagne la décennie suivante. A Francfort sur le Main, August RAVENSTEIN fabrique dès le début des années 1830 des modèles géographiques et il publie en 1838 la première édition du "plastischer Schul-atlas" qui connaitra plusieurs rééditions, notamment en français et en anglais. Cet atlas, premier de son genre, sera édité à Francfort par la maison Dondorf. August Ravenstein est à l'origine d'une entreprise de cartes géographiques qui existe encore aujourd'hui. A la même époque, Carl RATH à Heilbronn et L. ERBE à Stuttgart publient des cartes dont certains exemplaires sont conservés à la BNF.

SchulAtlas

Plastischer Schul-Atlas par Ravenstein, 1854, Francfort sur le Main

 

L'essor des années 1840-1850: l'entreprise Bauerkeller

Le véritable essor des cartes en relief en Europe va alors de produire dans les années 1840 sous l'impulsion d'une entreprise fondée à Paris en 1836 par des immigrés allemands: Bauerkeller & Cie. L'entreprise Bauerkeller est à l'origine d'un nouveau procédé de fabrication, breveté à Paris en 1840, entièrement automatisé et combinant la lithographie et la typographie. Ces cartes d'une précision inégalée, d'un coût modeste, résistantes et transportables vont alors connaître un succès fulgurant en Europe et jusqu'aux Etats-Unis. Entre 1839 et la fin des années 1850, Bauerkeller & Cie va publier des cartes en relief de nombreuses parties du monde ainsi qu'un grand nombre de plans de villes où les batiments sont imprimés en relief.

Environs de Paris en relief par Bauerkeller, 1839, Paris

En Suisse, où les concepteurs de modèles géographiques sont nombreux et reconnus (Müller, Exchaquet...), les imprimeurs et fabricants sont moins présents. Eduard BECK à Berne fabrique des cartes de la Suisse régulièrement rééditées entre les années 1850 jusqu'aux années 1870, sans publier beaucoup de cartes d'autres lieux 'à noter une carte de Palestine. J.D. SCHNEITER, également à Berne, publie quelques cartes dans les années 1850. On note en Angleterre la présence de la société Dobbs & Co et du fabricant Henry J. BRION qui publient également des cartes durant cette période.

L'éparpillement de la production après 1860

Après l'arrêt de la production Bauerkeller qui a dominé le marché pendant 15 ans, la fabrication de cartes en relief parait plus éparpillée. Si on continue de produire des cartes en relief en Europe, notamment scolaires et éducatives, c'est aux Etats-Unis que la progression est désormais la plus forte. A Chicago, la Central School Supply House publie dès le début des années 1890 de très belles cartes murales de toutes les parties du monde. En France également, les librairies scolaires (Belin, Delagrave) publient des cartes murales, notamment des départements réalisées par des professeurs tels que Melle Kleinhans ou M. Pigeonneau.

Relief Map of North America, Central School Supply House, 1895, Chicago